Suivez-nous
Twitter


Facebook

Norbert Hofer victime d’un rasoir électoral à deux lames

05 Déc Norbert Hofer victime d’un rasoir électoral à deux lames

Norbert Hofer a perdu les élections présidentielles autrichiennes du 4 décembre. Sa défaite est une surprise, et plus encore l’ampleur de celle-ci puisqu’il n’a récolté que 47% des voix contre près de 50% lors de l’élection annulée du 22 mai. Que s’est-il passé ?

J’ai la conviction qu’il a été victime d’une stratégie en deux temps déployée par le Système en place contre sa victoire annoncée.

Premier temps, Hofer remporte vraisemblablement l’élection présidentielle du 22 mai. Sa victoire est alors sabotée par une fraude de grande ampleur commise sur les votes par correspondance. Cette fraude est si patente que la Cour constitutionnelle annule l’élection, mais qu’importe : il s’agit de gagner du temps pour mieux préparer l’élection dont le second tour sera rejoué. D’abord prévue le 2 octobre, cette nouvelle élection est d’ailleurs reportée de deux mois pour des raisons techniques peu convaincantes.

Second temps, le candidat écologiste Van der Bellen et les partis en place mettent à profit cette longue période de rémission pour procéder à une diabolisation à outrance de Norbert Hofer. Un amalgame est fait entre le FPÖ et le parti nazi. Et on diffuse massivement une vidéo de Gertrude, rescapée des camps nazis, qui opère elle aussi cet amalgame et appelle à voter pour Van der Bellen. La vidéo devient “virale” : elle est vue plus de trois millions de fois par une population autrichienne de moins de neuf millions de personnes ! Le témoignage de Gertrude, émotionnellement fort, fait pencher la balance en faveur du candidat écologiste, qui est élu. La chance de Norbert Hofer est passée.

Norbert Hofer a en somme été victime d’un rasoir électoral à deux lames, dont la première lui a confisqué la victoire, et la seconde organisé la défaite. Il est inutile de s’en apitoyer. Mais il faut en prendre conscience pour faire preuve de vigilance, et éviter que pareille mésaventure se reproduise un jour en Autriche ou ailleurs.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.