Suivez-nous
Twitter


Facebook

[efb_likebox fanpage_url=”gilleslebreton.fn” box_width=”250″ box_height=”325″ colorscheme=”light” locale=”fr_FR” responsive=”0″ show_faces=”1″ show_header=”1″ show_stream=”0″ show_border=”1″ ]

Des oubliés : les étudiants confinés.

Agriculture : la fausse stupéfaction du socialiste Éric ANDRIEU

25 Mar Des oubliés : les étudiants confinés.

Beaucoup d’étudiants souffrent financièrement du confinement. Ils n’ont en effet plus accès aux restaurants universitaires à tarifs modiques, fermés, et se voient d’autre part privés de leurs rentrées d’argent, certains “jobs” ou stages rémunérés n’étant plus praticables.

Minimisant leurs difficultés, le gouvernement n’a pris pour les aider que quelques mesures très insuffisantes, comme par exemple la promesse de distribuer aux plus éprouvés des bons d’achats de première nécessité, ou encore la décision d’exonérer du paiement du loyer d’avril ceux qui habitent dans une résidence universitaire gérée par un Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (CROUS).

Les syndicats étudiants ont à juste titre dénoncé cette impéritie. M’associant à leurs préoccupations, je demande au gouvernement de mettre en place sans plus tarder, pour tout étudiant qui estime en avoir besoin, une aide alimentaire d’urgence, renouvelable pendant toute la durée du confinement.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.