Suivez-nous
Twitter


Facebook

[efb_likebox fanpage_url=”gilleslebreton.fn” box_width=”250″ box_height=”325″ colorscheme=”light” locale=”fr_FR” responsive=”0″ show_faces=”1″ show_header=”1″ show_stream=”0″ show_border=”1″ ]

L’UE abandonne nos agriculteurs !

Agriculture : la fausse stupéfaction du socialiste Éric ANDRIEU

04 Mai L’UE abandonne nos agriculteurs !

Lors de son audition devant le Parlement européen, le commissaire européen à l’Agriculture M. Wojciechowski a présenté le 30 avril sa stratégie pour aider le secteur agricole européen à traverser la crise sanitaire. Plutôt que de proposer un train de mesures ambitieux et cohérent, la Commission a finalement choisi d’abandonner les filières les plus fragiles.

La futilité des mesures annoncées est révélatrice de cet abandon. Aucune des solutions préconisées par les eurodéputés RN ne sera adoptée dans les prochaines semaines : les 400 millions d’euros de réserve agricole de crise ne seront pas utilisés; les aides à la distillation de 10 millions d’hectolitres de vin, qui auraient pourtant permis d’alléger le marché, ne seront pas mises en place; pas plus que les aides à la réduction des surplus de production, purement et simplement écartées.

Avec Maxette Pirbakas, j’ai interrogé le commissaire sur sa volonté réelle de soutenir tous les secteurs en difficulté. Sa réponse a été consternante : sous prétexte “qu’on ne peut pas aider tout le monde”, il a déclaré avec brutalité que l’Union refusait délibérément toute aide au stockage pour deux filières : celles de la volaille et du veau !

Pire encore : non contente de refuser de secourir efficacement nos agriculteurs, la Commission continue sa politique commerciale inique. En pleine crise agricole, elle vient ainsi de finaliser, le 28 avril, un nouvel accord de libre-échange avec le Mexique qui permettra d’importer chaque année 20 000 tonnes de viande bovine mexicaine à droits de douane réduits ! Le commissaire Wojciechowski ne s’est même pas donné la peine de répondre à mon interpellation sur ce sujet.

C’est bien la preuve qu’il ne faut pas compter sur l’Union européenne pour sauver nos agriculteurs : aveuglée par son idéologie ultra-libérale, elle préfère sacrifier des pans entiers de notre agriculture plutôt que de remettre en cause son mondialisme sans frontières !

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.