Suivez-nous
Twitter


Facebook

La façade prétendument démocratique de l’UE se fissure !

29 Déc La façade prétendument démocratique de l’UE se fissure !

Communiqué de presse

L’UE s’enorgueillit d’être un exemple de démocratie. Ses actes montrent pourtant qu’elle se moque des peuples européens puisqu’elle fait pression sur ses Etats membres pour qu’ils n’organisent plus de référendums sur la construction européenne. Ainsi le traité de Lisbonne a-t-il été ratifié par les parlementaires français en 2008 trois ans après que notre peuple ait rejeté par référendum son frère jumeau, la “Constitution européenne”. Ainsi, en 2011, le premier ministre grec George Papandréou a-t-il été acculé à la démission par Bruxelles pour avoir osé envisager d’organiser un référendum sur le plan d’austérité imposé à la Grèce. Ainsi, en 2012, le Conseil constitutionnel s’est-il livré à un tour de passe-passe pour dispenser la France de subordonner l’adoption du Pacte budgétaire européen à un délicat processus démocratique de révision constitutionnelle préalable.

Mais dans les vraies démocraties que sont les Etats européens, les peuples finissent toujours par l’emporter. Le Parlement grec vient ainsi de se révolter contre l’UE en refusant d’élire à la présidence de la République le candidat soutenu par Bruxelles, l’ancien commissaire européen Stavros Dimas. Des élections législatives anticipées vont donc avoir lieu, qui devraient consacrer la victoire du parti anti-austérité Syriza. Certes, ce parti d’extrême-gauche ne constituera sûrement pas une solution d’avenir pour les Grecs, mais sa victoire aura le mérite de traduire la révolte du peuple grec contre les politiques inhumaines de l’UE.

Un sondage Opinionway vient d’autre part de confirmer ce qu’on pressentait : les Britanniques sont devenus majoritairement favorables à ce que leur pays sorte de l’UE. Il montre également que les Hollandais sont tout près de basculer eux aussi.
Ajoutons à cela que le Front national est devenu le premier parti de France et que ses alliés autrichiens, italiens, flamands et néerlandais progressent de façon importante et on arrivera à la conclusion qui s’impose : 2015 sera l’année de la révolte des peuples européens contre l’UE et contre sa politique anti-nationale et ultra-libérale qu’incarne notamment son absurde projet de traité transatlantique !

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.