Suivez-nous
Twitter


Facebook

[efb_likebox fanpage_url=”gilleslebreton.fn” box_width=”250″ box_height=”325″ colorscheme=”light” locale=”fr_FR” responsive=”0″ show_faces=”1″ show_header=”1″ show_stream=”0″ show_border=”1″ ]

Votre député

Gilles Lebreton

Gilles Lebreton est né à Brest en 1958. Il est marié et père de 3 enfants.

Il est Docteur en droit (Université Paris II – Assas) et en philosophie (Université Paris IV – Sorbonne). Professeur agrégé des facultés de droit, il est professeur de droit public à l’Université du Havre depuis 1990. Il a exercé dans cette université diverses responsabilités, dont celle de doyen de 1995 à 2000, de directeur de laboratoire de recherche de 2000 à 2011, et de membre du conseil d’administration de 1995 à 2012.

Il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages juridiques, dont deux (“Droit administratif général” et “Libertés publiques et droits de l’Homme”) sont régulièrement réédités. Il est chevalier dans l’Ordre national du Mérite et officier dans l’Ordre des Palmes académiques.

Membre du SIEL (Souveraineté, Indépendance Et Libertés) dès la création de ce parti en 2012, il en a été le vice-président d’avril 2013 à novembre 2014. En novembre 2014, il a quitté le SIEL pour le Front National, dont il est devenu membre du Bureau politique le 1er décembre 2014

Souverainiste, il a été conseiller politique de Marine Le Pen pour l’enseignement supérieur d’octobre 2011 à janvier 2015. Sous les couleurs du Rassemblement Bleu Marine (RBM), qui réunit notamment le Front National et le SIEL, il a été candidat aux élections législatives de 2012, puis a été élu conseiller municipal de Montivilliers en mars 2014 et député au Parlement européen en mai 2014.

 

En 2015, il a été nommé délégué territorial du Front National pour les treize départements de la circonscription Ouest (Bretagne, Pays de Loire, Poitou-Charentes)

 

En mai 2017, il entre en conflit avec Florian Philippot, dont il contribue à provoquer le départ du FN, en protestant publiquement contre sa création de l’association Les Patriotes : “Je n’adhère pas à l’association Les Patriotes. Je reste à 100% au FN, avec Marine Le Pen.” 1

En juillet 2017, il rédige une contribution sur l’avenir du FN dans laquelle il défend un “nationalisme à visage humain” qui implique notamment selon lui de démocratiser davantage l’organisation du parti, d’en changer le nom, d’établir comme priorité la protection de l’identité nationale, et de substituer à l’Union européenne une “Europe des nations et des libertés”. 2

En mai 2020, il fait partie des 100 juristes français qui demandent publiquement à la Cour européenne des droits de l’Homme de mieux assurer son indépendance, après qu’un rapport ait révélé l’existence de liens entre 22 de ses juges et des ONG financées par le milliardaire George Soros. 3

Note

1 : “Il a voulu tirer la couverture à lui” : des frontistes dénoncent le lancement de l’association “Les Patriotes” de Florian Philippot, article LCI du 17 mai 2017


3 : Une centaine de juristes lance un appel pour l’indépendance et l’impartialité de la CEDH, article de Valeurs Actuelles du 7 mai 2020

Missions au Parlement européen

Gilles Lebreton est membre de la Commission des affaires juridiques et de la Commission de l’agriculture, et membre suppléant de la Commission des affaires constitutionnelles.

Comme membre de la Commission de l’agriculture, je participerai activement à la négociation et à la mise en place de la nouvelle Politique agricole commune (PAC) pour qu’elle soit plus respectueuse des intérêts français que l’ancienne.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.