Suivez-nous
Twitter


Facebook

La trahison de l’Ifremer

30 Jan La trahison de l’Ifremer

Communiqué de presse

C’est avec stupeur et consternation qu’on apprend que le navire amiral de l’Ifremer, le “Pourquoi Pas ?”, effectuera son prochain entretien technique à Gdansk, en Pologne, plutôt qu’en France.
Déjà, l’an dernier, l'”Atalante”, l’autre navire emblématique de l’Ifremer, avait réalisé son entretien technique hors de France, à Durban en Afrique du Sud.
Il s’agit pourtant de bateaux financés à 100% par les contribuables français, et qui sont basés à Brest. Il aurait donc été logique de confier leur entretien à un port français, et pourquoi pas (c’est le cas de le dire !) au port de Brest.

Le 18 décembre 2014, le Premier ministre Manuel Valls était venu à Brest pour abreuver les Bretons de belles paroles. Force est de constater, seulement un mois plus tard, que c’étaient des paroles creuses. A l’heure où la Bretagne perd ses emplois, victime du dogme libre-échangiste de l’UMPS et de l’Union européenne, l’Ifremer donne des milliers d’heures de travail aux Polonais plutôt qu’aux Bretons !

Le Front national n’accepte pas ce qu’il faut bien appeler une trahison. Lorsqu’il parviendra au pouvoir, il prendra ses responsabilités en instaurant un patriotisme économique qui obligera les administrations et les établissements publics français, dont l’Ifremer, à recourir prioritairement aux services et aux produits français.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.