Suivez-nous
Twitter


Facebook

[efb_likebox fanpage_url=”gilleslebreton.fn” box_width=”250″ box_height=”325″ colorscheme=”light” locale=”fr_FR” responsive=”0″ show_faces=”1″ show_header=”1″ show_stream=”0″ show_border=”1″ ]

Manuel Valls perd ses nerfs.

09 Mar Manuel Valls perd ses nerfs.

Communiqué de presse

Manuel Valls a reconnu dimanche 8 mars que le FN était en mesure de gagner l’élection présidentielle dès 2017.
Mais au lieu d’en tirer une quelconque autocritique, il perd son sang-froid et se laisse gagner par un affolement indigne d’un Premier ministre : “Mon angoisse, puis-je vous parler de mon angoisse, de ma peur pour le pays ?“. Non, Monsieur Valls. Gardez votre angoisse pour vous. Vous êtes là pour gouverner et pas pour larmoyer. Vous n’êtes pas à la hauteur de la situation et les Français l’ont compris.

A la fin de ce mois, ils vont vous infliger une correction électorale, et vous n’aurez plus qu’à partir s’il vous reste encore un peu de dignité.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.