Suivez-nous
Twitter


Facebook

[efb_likebox fanpage_url=”gilleslebreton.fn” box_width=”250″ box_height=”325″ colorscheme=”light” locale=”fr_FR” responsive=”0″ show_faces=”1″ show_header=”1″ show_stream=”0″ show_border=”1″ ]

Réponse à Sylvie Goulard (Ouest France)

13 Août Réponse à Sylvie Goulard (Ouest France)

Communiqué de presse

Dans l’édition Ouest France du 13 août, Sylvie Goulard, députée européenne centriste, plaide pour un fédéralisme européen. Elle évoque à ce sujet la position du Front national, mais en la déformant. Il convient donc de rétablir la vérité.

Il est exact que le Front national condamne avec la plus grande fermeté toute forme de fédéralisme européen. C’est pourquoi il combat l’Union européenne. Il estime en effet que seule une France souveraine, maîtresse de ses frontières et de sa monnaie, sera à même de défendre ses intérêts. Mais cela n’empêcherait pas la France, contrairement à ce qu’affirme Sylvie Goulard, de “continuer à exporter”. Simplement, débarrassé de l’ultra-libéralisme de l’Union européenne, notre pays pourrait recommencer à choisir avec qui il veut commercer et à quelles conditions, en rétablissant des droits de douane contre les produits étrangers qui sont issus d’une concurrence déloyale, par exemple contre le porc allemand abattu par des travailleurs “détachés” sous-payés.

Ce ne serait pas une révolution, mais le retour plein de bon sens à un système qui a très bien fonctionné avant la création de l’Union européenne !

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.