Suivez-nous
Twitter


Facebook

Au SPACE de Rennes, Marine Le Pen bat Stéphane Le Foll à plate couture !

22 Sep Au SPACE de Rennes, Marine Le Pen bat Stéphane Le Foll à plate couture !

Communiqué de Gilles Lebreton, député français au Parlement européen :

La visite de Marine Le Pen au SPACE de Rennes, jeudi 17 septembre, a fait l’effet d’un électrochoc au gouvernement. Accueillie avec sympathie par les agriculteurs, et même ovationnée par une partie du public, la présidente du FN a prouvé qu’elle incarnait désormais l’espoir pour le monde rural. Etant à ses côtés, j’ai pu mesurer à quel point sa connaissance des dossiers et sa vision de l’avenir inspirent le respect.
Quel contraste avec Stéphane Le Foll ! Toujours aussi brouillon, il avait annoncé qu’il ne viendrait pas. Une première depuis vingt ans pour un ministre de l’Agriculture ! Mais devant le succès de Marine Le Pen, il a changé d’avis et s’est empressé de rappliquer dès vendredi.
Comme on pouvait s’y attendre, les agriculteurs ne lui ont pas pardonné sa désinvolture. Ainsi que le rapporte le Midi Libre, il a eu droit à “un accueil très froid”, et même à des “apostrophes de plusieurs éleveurs”. C’est normal quand on sait que le gouvernement s’est avéré incapable de garantir le prix d’achat du porc à 1,40 euros le kilo, prix réclamé par les éleveurs pour surmonter la terrible crise qui les frappe.
Pris de court, Stéphane Le Foll a fini par dire qu’il irait en Russie pour tenter d’y “ouvrir des portes” ! Ce qui est une façon de reconnaître que l’embargo décidé par la France contre la Russie a été une erreur, que nos éleveurs ont payée au prix fort.
En réalité, Stéphane Le Foll n’a aucune solution parce qu’il est paralysé par l’Union européenne qu’il a contribué à construire et qui a froidement décidé de sacrifier le modèle agricole français. Seule Marine Le Pen pourra redresser la situation en mettant en oeuvre, contre les dérives ultra-libérales de l’Union européenne, une Politique Agricole Française.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.