Suivez-nous
Twitter


Facebook

[efb_likebox fanpage_url=”gilleslebreton.fn” box_width=”250″ box_height=”325″ colorscheme=”light” locale=”fr_FR” responsive=”0″ show_faces=”1″ show_header=”1″ show_stream=”0″ show_border=”1″ ]

Submersion migratoire : l’Union européenne accélère sa fuite en avant.

04 Mai Submersion migratoire : l’Union européenne accélère sa fuite en avant.

Communiqué de Gilles Lebreton :

La Commission de Bruxelles ne sait plus quoi inventer pour sauver l’espace Schengen. Elle vient ainsi de présenter, ce 4 mai, un plan contre la crise migratoire qui promet d’aviver les tensions entre Etats membres de l’Union européenne.

Ce plan ne se contente pas en effet de confirmer l’accord calamiteux négocié avec la Turquie. Il veut aussi et surtout organiser une “meilleure” répartition des migrants entre les Etats membres. On sait qu’à l’heure actuelle la plupart des Etats rechigne à juste titre à recevoir les dizaines de milliers de migrants que l’UE veut y “relocaliser”. Pour vaincre leur résistance, le plan prévoit tout simplement de leur infliger des amendes.

Désormais, tout Etat qui désobéira aux relocalisations ordonnées par Bruxelles se verra infliger une amende de 250 000 euros par migrant refusé !

Le plan prévoit également de créer une “Agence de l’Union européenne pour l’asile” afin d’aider la Commission à faire respecter ce nouveau diktat.

Le Front national condamne avec fermeté cette nouvelle dérive de l’Union européenne qui va aggraver la submersion migratoire. La seule solution pour y faire face consiste à reconquérir notre souveraineté territoriale, seul moyen de rétablir nos frontières nationales.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.