Suivez-nous
Twitter


Facebook

[efb_likebox fanpage_url=”gilleslebreton.fn” box_width=”250″ box_height=”325″ colorscheme=”light” locale=”fr_FR” responsive=”0″ show_faces=”1″ show_header=”1″ show_stream=”0″ show_border=”1″ ]

Un séjour instructif en Estonie.

Agriculture : la fausse stupéfaction du socialiste Éric ANDRIEU

14 Déc Un séjour instructif en Estonie.

Une délégation d’eurodéputés du groupe Identité et Démocratie s’est rendue les 11 et 12 décembre à Tallinn, capitale de l’Estonie où nos alliés d’EKRE sont au pouvoir. Le RN était représenté par Mathilde Androuët, Joëlle Mélin et moi-même. Nous avons été reçus avec une chaleur humaine qui contrastait avec la froideur cérémonieuse qui entoure habituellement les déplacements officiels. En un mot : nous avons été reçus en amis.

Le président du Parlement nous a personnellement reçus dans son Assemblée, pavoisée des seuls drapeaux estoniens sans aucune trace du drapeau de l’UE. Le ministre de l’Intérieur a déclaré, dans un discours très apprécié par notre délégation, qu’il s’opposerait à la submersion migratoire programmée par l’UE. Quant au ministre des Finances, il nous a expliqué qu’à ses yeux ce qui est le plus important n’est pas l’argent, mais la préservation de l’identité nationale, signe qu’il est prêt à résister à un éventuel chantage financier de l’UE. Ces trois personnalités m’ont ensuite fait l’honneur de me convier à leur table aux côtés de l’eurodéputé flamand Gerolf Annemans, chef de notre délégation ID, lors du dîner officiel.

Outre cette convivialité, un message politique très clair nous a été envoyé par nos hôtes : l’Estonie est résolue à défendre son identité et sa souveraineté et ne cèdera pas aux diktats de l’UE. Une cérémonie d’hommage aux 80 000 Estoniens victimes du communisme l’a magnifiquement illustré, pour nous rappeler que la liberté est consubstantielle à la souveraineté.

Ce séjour instructif nous a ragaillardis : il prouve que les souverainistes peuvent accéder au pouvoir et l’exercer sans aucun complexe face à l’UE !

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.